Avant hier soir j'ai fait une soupe au potiron au lait de coco: délicieux! pas trop de lait de coco ça doit être un peu calorique,mais le goût...
Potiron en morceaux (decoupé par Maricheri,un peu dur la peau!) et oignon revenus dans noix de beurre ou huile dolive,avec 2 petites pommes de terre.
On verse ça dans une grande casserole d'eau chaude avec un cube de bouillon de pot au feu dégraissé ou  de volaille.On fait cuire en ajoutant 2 cuillères de lait de coco pour que le goût rentre bien dans les légumes.Quand c'est cuit,on mixe,et re-lait de coco à son gout.
Recette perso bidouillée d'après d'autres sur le net,et ce que j'avais de dispo dans les placards (pas trop envie d'aller chercher poireaux ou carottes au jardin vu le temps...)  maintenant il me reste une bonne partie du lait de coco en boite,faut trouver quoi en faire...
En fait les soupes,ça fonctionne toujours d'après le même systéme:
 faire revenir les legumes pour garder le goût à l'interieur, mouiller avec du bouillon parfumé,et  lier avec pommes de terre ou courgettes, ou champignons, ou crème ou tapioca...
Pour les quantités,j'avais un kilo de potiron bien orange à peau verte et ça nous a fait 2 diners bien servis.
On peut aussi ajouter dans l'assiette quelques dés de jambon revenus à la poèle,ou des rondelles de knacks ou saucisses de strasbourg ou d'ailleurs...
ça devient un plat unique,et economique.ça m'a couté 1€ pour le  potiron,je ne sais plus le prix du lait de coco et de toute façon,il m'en reste . C'est aussi bon que les briques,ou sachets,et ça peut servir aussi de soupe pour bébés  puisque c'est très doux. 
Par une journée aussi amusante qu'hier,maussade,et tristouille,l'odeur de la soupe maison qui mijote,la couleur soleil dans l'assiette,ça réconcilie avec la vie,non? (enfin,bon,j'étais pas fachée,non plus!)
J'oubliais: vaut mieux eviter de faire cuire le potiron à la cocotte minute,ça monte et ça bouche le sifflet,et quand ça se débouche,ça repeint la cuisine...Hum! c'est du vécu et ça sert de leçon.